Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Sérologie Covid : une question de jours avant son arrivée en officine ?  

« Les pharmaciens doivent être autorisés à réaliser les TROD Covid-19 » demande la FSPF dans un communiqué de presse, alors que la HAS s’est prononcé hier pour l’utilisation des tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) dans le dépistage des personnes atteintes par la Covid-19.

Deux techniques sérologiques sont actuellement utilisées pour détecter la présence d’anticorps anti-Covid-19 : le test automatisable (ELISA) et les tests unitaires dits rapides, « réalisés à partir d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt et dont le résultat est rendu directement, en quelques minutes » précise la HAS.

Or, quel que soit la technique sérologique utilisée, « il subsiste pour l’instant une incertitude : la présence d’anticorps garantit-elle une protection, une immunité, contre le virus » rappelle la HAS, qui appelle néanmoins à ce que ces sérologies fasse partie du dépistage et de la surveillance épidémique, en complément du test RT-PCR.

L’usage de la sérologie pourrait ainsi être pertinent, sur prescription médicale et pour certaines indications : « les personnes qui ont eu des symptômes mais qui n’ont pas réalisé de test virologique ; les personnes pour lesquelles le résultat du test par virologique négatif est contradictoire avec le tableau clinique ; les personnels des lieux d’hébergement collectifs, comme les EHPAD, prisons, résidences universitaires, etc., qui ont été en contact avec des personnes atteintes. »

TROD en officine : dans des conditions restreintes !

Concernant les TROD, la HAS estime qu’ils pourront être réalisés en officine, chez une sage-femme ou un infirmier, mais avec un champs d’utilisation plus restreint que le test automatisable : « pour les personnels soignants et d’hébergement collectif et pour les patients symptomatiques sans signes de gravité s’ils présentent des difficultés d’accès à un laboratoire de biologie médicale, mais pas à l’hôpital ». Le résultat de ces TROD devra être confirmé en laboratoire.

Enfin, dans le cas des autotests, il existe peu de données quant à leur fiabilité et leur utilisation en vie réelle. « Compte tenu de ces éléments, la HAS considère qu’il est prématuré de recommander l’utilisation des autotests sérologiques pour le diagnostic du COVID-19 à ce jour. ».

Avec ou sans prescription médicale ?

Si la réalisation des TROD Covid semble de plus en plus concrète en officine, la FSPF pointe des freins réglementaires. « A ce jour, conformément à l’arrêté du 1er août 2016, les pharmaciens ne sont habilités qu’à réaliser les tests capillaires d’évaluation de la glycémie, et les tests oro-pharyngés d’orientation diagnostique des angines à streptocoque du groupe A et de la grippe. La FSPF demande donc au ministre de la Santé de prendre les dispositions nécessaires à la modification de cet arrêté dans les plus brefs délais afin d’autoriser les pharmaciens formés à cet effet à pratiquer des TROD Covid-19 dans leurs officines sans nécessairement une prescription médicale ».

Une question de jour ? Les groupements semblent en tout cas prêts à mettre en place des sources d’approvisionnement. Encore faut-il que ces TROD soient mis sur le marché après une évaluation du Centre National de référence.

Pour en savoir plus : Sérologie Covid-19 : “ Il faut rester extrêmement prudent ”

 

 

Partager :

À lire sur le même sujet