Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Hépatite C : Sovaldi, Harvoni, Epclusa et Vosevi disponibles en pharmacie

Le prix public du traitement de référence Epclusa baissera de 33% 

 

C’était une demande de l’Association Française pour l’étude du foie et de nombreux malades. Désormais, Sovaldi, Harvoni, Epclusa et Vosevi vont être disponibles dans les pharmacies de ville et les hôpitaux « permettant ainsi un meilleur accès pour tous les patients » annonce le laboratoire Gilead dans un communiqué de presse.

Dans la foulée, Gilead explique avoir conclu avec le CEPS (Comité Économique des Produits de Santé) un accord rendant aujourd’hui possible un plan d’éradication de l’Hépatite C en France, notamment en élargissant l’accès à ces traitements, toujours très couteux. Toutes ces spécialités sont des antiviraux à action directe.

« À ce jour, les traitements de Gilead ont permis de traiter 1,4 millions de patients dans le monde dont 55 000 patients en France. Pour ces patients, les taux de guérison atteignent plus de 95%. Grâce aux progrès de la recherche et à la mise à disposition des traitements, l’éradication de l’hépatite C en France est à présent possible » avance le communiqué du laboratoire.

 

Aujourd’hui, les patients peuvent bénéficier de deux traitements pangénotypiques Gilead :

Epclusa : traitement simple en un comprimé par jour, avec un même schéma de traitement pour tous les patients quels que soient les génotypes et les stades de fibrose

Vosevi : traitement de réserve, pour les patients n’ayant pas répondu favorablement aux autres traitements jusque-là disponibles, élément clé pour atteindre l’objectif d’éradication.

 

Baisse de prix de 33%

« À date de publication du Journal Officiel, le prix public du traitement de référence Epclusa baissera de 33% » annonce Gilead. Par ailleurs, l’accord avec le CEPS prévoit que l’ensemble des prix des traitements de l’Hépatite C de Gilead soit identique.

« L’enjeu aujourd’hui est l’éradication du virus en France, et nous devons tous nous engager pour encourager le dépistage et rendre les traitements toujours plus accessibles aux patients. Il appartient maintenant aux pouvoirs publics de mettre en oeuvre des mesures décisives pour rendre possible l’éradication de l’Hépatite C dans notre pays », déclare Michel Joly, Président de Gilead France.

 

 

D’après un communiqué de presse de Gilead, 15 mars.

Partager :

À lire sur le même sujet