Vaccination à l’officine : mode d’emploi !

Cet automne la vaccination contre la grippe à l’officine sera possible. Deux régions seront concernées par l’expérimentation : Auvergne Rhône Alpes et Nouvelle Aquitaine. En pratique, comment faire ?

Pris pour application de l’article 66 de la loi de financement de la sécurité sociale du 23 décembre 2016, le décret et l’arrêté, entrés en vigueur le 12 mai 2017, précisent les modalités de mise en œuvre de l’expérimentation.Les pharmaciens exerçant dans une de ces deux régions qui souhaitent participer à l’expérimentation doivent obtenir l’autorisation de leur ARS. Pour cela, il sont tenus de respecter les conditions du cahier des charges fixé par arrêté.

Ces conditions sont les suivantes :

  • Attester d’une formation validée délivrée par un organisme ou une structure de formation respectant les objectifs pédagogiques fixés en annexe de l’arrêté ;
  • Disposer de locaux adaptés pour assurer l’acte de vaccination comprenant un espace de confidentialité clos pour mener l’entretien préalable ;
  • Disposer d’équipements adaptés : table ou bureau, chaises et/ou fauteuil, point d’eau, enceinte réfrigérée et poste informatique ;
  • Assurer l’élimination des déchets conformément aux textes applicables.

Les personnes éligibles à la vaccination par les pharmaciens dans le cadre de l’expérimentation sont les personnes adultes âgées de 18 ans et plus, ciblées par les recommandations vaccinales en vigueur à l’exception des femmes enceintes et des primo-vaccinations. Les personnes immunodéprimées, ayant eu une réaction à une vaccination antérieure, présentant des troubles de la coagulation ou sous traitement anti-coagulants sont à orienter vers leur médecin traitant. Le pharmacien autorisé à vacciner devra recueillir le consentement écrit du patient  et se conformer au guide de l’acte vaccinal disponible en annexe de l’arrêté. Après l’administration du vaccin, le pharmacien devra délivrer une attestation à la personne vaccinée et informer son médecin traitant, sauf opposition de sa part.

La rémunération 

Pour la préparation et l’administration du vaccin le pharmacien sera rémunéré à la hauteur :

  • De 4€50 par personne vaccinée bénéficiant d’une prescription médicale ;
  • De 6€30 par personne vaccinée bénéficiant d’un bon  de renouvellement de prise en charge émis par l’assurance maladie.

De plus, chaque pharmacie d’officine participant à l’expérimentation recevra 100€ au titre du dédommagement lié aux contraintes spécifiques de l’expérimentation, pour chaque pharmacien participant à l’expérimentation ayant réalisé au moins cinq vaccinations au sein de cette officine. Par ailleurs, les pharmaciens autorisés à vacciner auront accès à une plateforme développée par l’Ordre, sur laquelle ils pourront retrouver l’ensemble des supports pédagogiques et recueillir les données relatives à chaque acte de vaccination.

À lire sur le même sujet