Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Parkinson : une nouvelle thérapie à base de vitamine B12 ?

Une équipe de chercheurs espagnols a identifié un inhibiteur capable de neutraliser la neurotoxicité dans les maladies de Parkinson héréditaires.

5 % des cas de maladie de Parkinson sont des formes héréditaires. La majorité de ces cas et quelques formes sporadiques sont causées par des mutations faux sens sur la kinase 2. La kinase mutée appelée LRRK2 devenue hyperactive induit une neurotoxicité, d’où le développement d’inhibiteurs spécifiques à celle-ci. Cependant, les inhibiteurs existants, essentiellement compétitifs à l’ATP, présentent des effets indésirables. Les effets cliniques sont également peu définis.

Néanmoins, l’équipe de chercheurs espagnols, menée par Iban Ubarretxena, directeur de l’institut Biofisika, identifie un inhibiteur allostérique de la kinase LRRK2 : la 5 ′-désoxyadénosylcobalamine (AdoCbl), forme physiologique de la vitamine B12. AdoCbl se lie directement à LRRK2, module son activité en perturbant sa dimérisation. Les études démontrent une inhibition de la kinase LRRK2 et une prévention de la neurotoxicité dans les neurones de rongeurs et dans des cellules transgéniques exprimant des variants de la maladie LRRK2. Chez la souris, AdoCbl diminue également les déficits en libération de dopamine. La vitamine B12 pourrait ainsi être exploitée pour développer de nouvelles thérapies contre la maladie de Parkinson.

Partager :

ACHAT EN LIGNE

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.
"Parkinson : une nouvelle thérapie à base de vitamine B12 ?"

Non disponible à la vente.

Découvrez tous les numéros de la revue en cliquant ici

Abonnement en ligne

Abonnez-vous à la revue et accédez en illimité au site : archives des revues, articles en ligne, vidéos et podcasts, informations pratiques, petites annonces, newsletters thématiques ...

Découvrez l'offre d'abonnement que nous vous avons réservé en cliquant ici

Par Solène De Meulemeester

À lire sur le même sujet