Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Projet 28 : de nouveaux soins anti-âge inspirés de la régénération tissulaire

Né de la recherche biomédicale, Projet 28, toute nouvelle marque de soin anti-âge part à la conquête de l’officine.

A la base du développement de la gamme, qui veut révolutionner le marché de l’anti-âge : un actif biomimétique, le RGNA 28 issu des travaux du Pr Denis Barritault, créateur du CRRET, laboratoire de recherche sur la régénération tissulaire. Cet actif, utilisé dans la recherche biomédicale pour traiter les ulcères périphériques ou les altérations de la cornée, a été décliné ici pour la cosmétique.

Le RGNA 28 est un dérivé de glycosaminoglucanes, donc le rôle physiologique est de renforcer la matrice extracellulaire, relancer la régénération de la peau ou encore prolonger les fonctions hydratantes de l’acide hyaluronique. Autant d’atout pour un soin anti-âge !

« Nous nous sommes dit que si nous pouvions réparer les traumatismes, comme des ulcérations ou des brulures, nous pourrions aussi réparer les microtraumatismes liés au vieillissement de la peau » indique le Pr Denis Barritault, lors de la conférence de presse de lancement de Projet Vingt-huit.

Une gamme courte et haut de gamme

De cette technologie brevetée nait donc une toute nouvelle marque cosmétique, portée par Alexandre Illouz, avec une promesse : révolutionner le soin anti-âge, régénérer la peau et freiner le vieillissement. Une gamme courte, de trois produits, intégrant tous le RGNA 28 :

– une crème de jour : anti-âge, hydratante, à l’effet lissant immédiat et au fini mat

– un sérum : anti-âge et anti-tâches, grâce à la prune de Kakadu, riche en vitamine C

– une crème de nuit : nourrissante, anti-âge, au fini mat

Le pari de la marque est un positionnement premium, haut de gamme, avec des produits à 79,90 €, uniquement vendus en pharmacie. Pour l’heure, douze pharmacies pilotes distribuent d’ores et déjà la gamme, avant un développement à plus large échelle sur le réseau d’ici la fin de l’année.

Parfum discret et sensorialité agréable, les trois produits intègrent une chartre de formulation stricte, dans la tendance du « Clean Beauty » , avec 90 % d’ingrédients naturels. Les packagings, primaires comme secondaires, sont totalement recyclables. Par ailleurs, une partie des bénéfices de la marque seront reversés à la recherche biomédicale, assure Alexandre Illouz.

Une animation de point de vente originale

Au-delà de lancer une nouvelle gamme, Projet Vingt-Huit a pour ambition d’offrir un véritable service au pharmacien. Ainsi, des « beauty managers » seront déployées dans tous les points de vente, pour faire office à la fois de déléguée commerciale, mais aussi d’animatrice et de formatrice.

Concrètement, la beauty manager sera attachée à un point de vente, dans lequel elle réalisera des animations une à deux fois par mois, mais sans marque visible. En se fondant dans l’équipe officinale, elle offrira aux clientes des prescriptions de routine beauté, incluant les produits du Projet 28 bien sûr, mais aussi d’autres laboratoires. Une occasion de fidéliser les clientes de la pharmacie !

La Nuit – flacon pompe airless 50 ml – 79,90 €

Le Jour – flacon pompe airless 50 ml – 79,90 €

Le Sérum – flacon pompe airless 30 ml – 79,90 €

 

Partager :

À lire sur le même sujet