Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

La Ligue contre le cancer demande un remboursement à 350 € pour toutes les perruques

« Les prothèses capillaires ne sont pas une coquetterie ! » C’est le cri d’alarme lancé par la Ligue contre le cancer dans un communiqué à la presse daté du 21 mars.

Fatigue, isolement, assèchement de la peau, perte des cheveux… Les personnes atteintes de cancer subissent de plein fouet les effets indésirables des traitements. Chez ces personnes, l’image de soi, la confiance en soi et le bien-être corporel sont quotidiennement mis à mal et la qualité de vie est affectée. Pourtant, des solutions existent pour accompagner le quotidien de ces patients, c’est  le cas des soins de support. Mais le coût de certains produits, et notamment des perruques, freine parfois les patients dans leur démarche.  C’est pour ces raisons que la Ligue contre le cancer demande un remboursement unique de 350€ pour toutes les prothèses capillaires, y compris les perruques en cheveux naturels.

Plusieurs qualités de prothèses capillaires existent, qui étaient jusqu’ici toutes remboursées au même niveau par l’Assurance maladie dans la limite d’un montant de 125€. Depuis plusieurs années, la Ligue contre le cancer demande la hausse de ce montant afin de limiter voire supprimer le reste à charge difficilement supportable pour les personnes atteintes de cancer.

Des nouvelles conditions de prise en charge des prothèses capillaires viennent d’être publiées au Journal officiel. À partir du 2 avril, les nouvelles modalités de remboursement seront :

  • la création de deux classes de prothèses correspondant à des critères de qualité fixés par la HAS (Haute autorité de santé) ;
  • la fixation d’un prix limite de vente pour chaque classe (respectivement 350 € et 700 €). Ce prix inclut la prise en charge d’un accessoire textile.
  • la prise en charge intégrale des prothèses de classe I par l’assurance maladie, soit 350 € ;
  • la prise en charge d’accessoires (foulards, bandeau, bonnet, mèches, etc.) à raison de 20 € pour 3 accessoires vendus au maximum et 40 € les 3 accessoires, pour les personnes qui ne souhaitent pas de prothèse capillaire.
  • Une absence de remboursement pour les prothèses en cheveux naturels.

Si pour la Ligue, les nouvelles conditions de prise en charge sont incontestablement une avancée, elle cache une nouvelle inégalité.Les prothèses en cheveux naturels sont désormais exclues de toute prise en charge par la Sécurité sociale et donc par les complémentaires santé. Parce que la Ligue porte la parole de toutes les personnes atteintes de cancer, elle dénonce la création d’une nouvelle inégalité face à la maladie. Avec cette nouvelle tarification, les jeunes femmes et les adolescentes aux cheveux longs, très vulnérables à l’image sociale du cancer, devront payer intégralement leur prothèse en cheveux naturels ou y renoncer. La Ligue demande donc un remboursement unique de 350€ pour toute prothèse afin de laisser à chaque personne malade le choix le plus adapté à ses besoins.

Partager :

À lire sur le même sujet