L’efficacité et la tolérance du vaccin HPV de nouveau confirmées

« Sûre, efficace et essentielle dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus », l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) assure la nécessité du vaccin contre le papillomavirus (HPV) lors de la journée mondiale contre le cancer. Des études récentes confirment son efficacité et sa tolérance en s’appuyant sur des données récoltées sur plus de 10 ans de programme vaccinal aux Etats-Unis, en Australie et au Canada.

Véritable arme de prévention contre les lésions précancéreuses ou cancéreuses du col de l’utérus, de la vulve, du vagin et de l’anus, la vaccination HPV a diminué leur incidence jusqu’à 86% au Canada. En France, ce sont 3000 nouveaux cas par an et 1100 décès dû au cancer du col de l’utérus. Soit un cancer tuant 3 femmes par jour, évitable par la vaccination et le dépistage.

Il est rappelé qu’une prévention efficace inclut également un dépistage régulier. En France, 17 millions de femmes âgées de 25 à 65 ans se font proposer un frottis après deux dépistages négatifs espacés d’un an. Quant à la vaccination, elle est seulement recommandée chez les filles de 11 à 19 ans. Depuis 2017, elle est également recommandée aux hommes homosexuels jusqu’à 26 ans et remboursée avec une prescription d’un centre gratuit d’information, de dépistage et de diagnostic (Cegidd). Une étendue chez les garçons peut être espérée dans les années à venir, comme en Australie et aux Etats-Unis.