Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

L’ANSM crée un comité scientifique pour évaluer le cannabis thérapeutique

L’ANSM a annoncé hier la création d’un Comité Scientifique Spécialisé Temporaire (CSST) destiné à évaluer l’intérêt du cannabis thérapeutique.

Ce comité aura deux missions : à la fois évaluer, via la littérature scientifique l’intérêt de l’usage du cannabis thérapeutique, et, si les résultats sont probants, définir les modalités de sa mise en place en France. « Les experts ne sont pas encore nommés mais les premiers résultats devraient être communiqués fin 2018 » indique Nathalie Richard, Directrice adjointe du pôle neurologie, psychiatrie et addiction à l’Agence.

« La littérature scientifique est très nombreuse sur le sujet, mais avec un niveau de preuve très variable selon les études » précise Nathalie Richard. L’objectif sera aussi d’étudier les résultats dans d’autres pays, comme les Pays-Bas ou l’Allemagne, qui ont d’ores et déjà mis en place le cannabis thérapeutique, pour les douleurs ou l’épilepsie par exemple.

« Il s’agira d’évaluer la plante, et non sa forme fumée, ni les médicament à base de cannabis comme le Sativex » rappelle Nathalie Richard, précisant que « partout où le cannabis thérapeutique est utilisé, ce n’est jamais sa forme fumée qui est privilégiée, car sa pharmacocinétique n’est pas favorable ». En effet, le cannabis fumé induit un pic plasmatique de THC plus rapide et une durée d’action plus courte, par rapport à une forme vaporisée ou orale.

Le directeur général de l’ANSM, Dominique Martin, a précisé que les auditions du CSST seront, autant que possible, ouvertes au public et visibles en vidéo.

À lire sur le même sujet