Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Gardasil 9 : un nouveau vaccin contre le HPV lancé en France

MSD annonce le lancement en France de Gardasil 9, premier vaccin pour la prévention des cancers ano-génitaux et des maladies liées à 9 types de papillomavirus humain.

Un tournant dans la prévention, avec 5 nouvelles souches de HPV : 31, 33, 45, 52, 58, soit neuf souches au total. « Ce vaccin prévient 90% des cancers liés aux HPV, c’est un moment clé pour la vaccination en France » s’enthousiasme Cyril Schiever, président de MSD Vaccins.

Déjà lancé dans plusieurs pays, Gardasil 9 protège contre presque l’entièreté des cancers du col de l’utérus, du vagin, de la vulve, de l’anus et les lésions précancéreuses. Par rapport à l’ancienne version, cette nouvelle formule augmenterait de 20% la prévention des cancers du col de l’utérus, de 30% celle des lésions précancéreuses du col, et de 20% celle du cancer du vagin.

Des cancers totalement évitables

« Le cancer de l’utérus est responsable de 1000 décès par an, alors qu’ils sont entièrement évitables » rappelle Alexandra Leary, oncologue à l’Institut Gustave Roussy. Pourtant, le taux de vaccination en France contre le papillomavirus reste beaucoup trop faible par rapport à d’autres pays. En Australie par exemple, où le vaccin a été introduit en 2006, le papillomavirus a pratiquement disparu. En Suède, le vaccin a fait chuter de 75% les lésions précancéreuses du col.

« Nous avons aujourd’hui un moyen à disposition en pharmacies pour éviter un cancer » se réjouit le Pr Jerome Delotte, gynécologue, chef du pôle femme-mère-enfant au CHU de Nice. Reste donc à convaincre les patients et espérer que l’arrivée du vaccin nonavalent soit l’occasion de communiquer à nouveau sur l’importance de la lutte contre les HPV, responsable chaque année de 4200 cancers gynécologiques et 1400 cancers ORL.

Amélioration de la protection de Gardasil 9 Vs Gardasil 4 (Source : MSD Vaccins)

 

Quelle sécurité ?

Le comité des vaccinations de l’OMS l’affirme : le Gardasil est extrêmement sûr. Et cette nouvelle formule, déjà administrée à plus de 40 millions de personnes à travers le monde, selon MSD, n’a pas révélé d’effets indésirables graves liés au vaccin. L’effet indésirable le plus fréquemment observé était les céphalées.

À terme, Gardasil 9 a vocation à remplacer l’ancienne formule, le Gardasil 4, affirme le président de MSD Vaccin en conférence de presse. Pour l’heure, les jeunes filles vaccinées devront continuer leur schéma d’injection avec l’ancien vaccin, car il n’existe aucune étude d’interchangeabilité. La HAS recommande désormais le Gardasil 9.

À lire sur le même sujet