Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Une nouvelle protéine impliquée dans l’asthme allergique

Publié dans Nature Immunology le 19 mars

DOI : 10.1038/s41590-018-0067-5

Moisissures, acariens, pollens… comment des allergènes si distincts peuvent-ils provoquer une même réaction allergique ? C’est la question à laquelle une équipe de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale de Toulouse pourrait bien avoir répondu. En effet, les chercheurs ont mis en évidence une protéine capteur, l’interleukine 33 (IL-33), dont le clivage par des protéases induit une activation de la réponse immunitaire à l’origine des symptômes. Or, ces mêmes protéases sont retrouvées sur la plupart des allergènes, ce qui expliquerait le mécanisme général de déclenchement de la réaction allergique. Des résultats d’autant plus probants que le gène codant pour l’IL-33 était déjà reconnu comme l’un des principaux gènes de prédisposition à l’asthme allergique, ce qui confirme le lien entre la génétique et l’environnement dans cette pathologie.

Partager :

ACHAT EN LIGNE

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.
"Une nouvelle protéine impliquée dans l’asthme allergique"

Non disponible à la vente.

Découvrez tous les numéros de la revue en cliquant ici

Abonnement en ligne

Abonnez-vous à la revue et accédez en illimité au site : archives des revues, articles en ligne, vidéos et podcasts, informations pratiques, petites annonces, newsletters thématiques ...

Découvrez l'offre d'abonnement que nous vous avons réservé en cliquant ici

Julien Dabjat

À lire sur le même sujet