Baclofène : l’ANSM l’interdit à très haute dose

baclofène

La décision de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), qui avait déjà été transmise aux professionnels de santé vendredi 21 juillet dernier, est désormais officielle et actée : le baclofène ne pourra plus être prescrit aujourd’hui qu’à une dose maximale de 80mg. Ce relaxant musculaire était autorisé depuis 2014 dans le traitement de la dépendance à l’alcoolisme et pouvait être prescrit à des posologies allant jusqu’à 300 mg dans le cadre d’une recommandation temporaire d’utilisation (RTU). L’agence justifie cette division par plus de 3 du dosage maximal du baclofène par «le risque accru d’hospitalisation et de décès» que fait encourir son utilisation mais recommande et souligne toutefois que la réduction doit se faire progressivement « du fait du risque de syndrome de sevrage ». Dans le camp des prescripteurs, la colère gronde.

À lire sur le même sujet