Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Les politiques aux 10es Rencontres de l’officine !

Réglementation de la profession, part des médicaments dans les dépenses de santé, transition ville-hôpital, rémunération du pharmacien, service immatériel, avenir du capital officines … Cette année, aux 10es Rencontres de l’officine, les politiques présenteront leur propositions pour la pharmacie. Les représentants des candidats à la présidentielle répondront à vos questions et à celles de nos syndicats. Venez participer à ce débat le samedi 4 mars à 14h30 et réagissez dès maintenant avec le hashtag #RencOff !

Seront présents :

  • Mickael Ehrminger est membre de l’équipe de campagne de Marine Le Pen, en charge de la santé. Il est diplômé de l’École normale supérieure en sciences cognitives.
  • Alain Milon, sénateur du Vaucluse et médecin. Spécialiste des questions de santé, ce généraliste de 67 ans, a déjà été rapporteur de textes sur l’adoption, la bioéthique, la loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) ou la psychiatrie. Le parlementaire s’était récemment démarqué de son groupe politique en se prononçant en faveur du mariage homosexuel, de l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à tous les couples et de l’autorisation encadrée de la gestation pour autrui (GPA).
  • Jean Jacques Mourad est professeur des Universités/Praticien hospitalier à l’UFR Paris XIII, Bobigny. Il est également chef de Service adjoint et responsable du centre d’excellence européen en hypertension artérielle, du service de Médecine Interne-CHU Avicenne à Bobigny. Monsieur Mourad est membre du groupe « Santé » d’En Marche, plus particulièrement chargé de la réflexion sur les thématiques de prévention et du service sanitaire.
  • Alfred Spira (MD, PhD), conseiller santé du candidat Benoit Hamon est professeur honoraire de Santé Publique et d’Épidémiologie à la Faculté de Médecine de l’Université Paris Sud, membre de l’Académie nationale de Médecine. Chef de service à l’hôpital de Bicêtre, il a dirigé une unité de recherche de l’Inserm et l’Institut de Recherche en santé Publique (IReSP). Il a participé à de nombreuses instances scientifiques nationales et internationales. Il est, depuis janvier 2014, médecin bénévole du Secours populaire français et au Samusocial de Paris. Il défend une position pluridisciplinaire et politique de la santé publique, où chaque discipline apporte son regard critique et dialogue avec les autres, tout en gardant ses spécificités théoriques et méthodologiques. Il contribue à la prise en considération de la santé dans la dynamique sociale par de nombreuses interventions : articles dans la grande presse, émissions radio (Science culture) et télé (Journal de la santé), organisation de débats publics (les Jeudis de la santé avec Inserm, Institut Pasteur et Libération).

 

Partager :

À lire sur le même sujet