Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Lymphoedème : à savoir au comptoir

1 femme sur 5 ayant subi un curage axillaire sera affectée par un lymphoedème.

Partager :

Qu’est-ce que le lymphoedème ?

Le lymphoedème est un gonflement provoqué par le ralentissement ou le blocage de la circulation de la lymphe qui s’accumule alors anormalement, généralement au niveau des membres (bras et jambes) et des extrémités (doigts, orteils). Parce qu’il déplace quotidiennement près de trois litres de liquides à travers toute une série de petits vaisseaux faisant partie du système de nettoyage et de filtrage du réseau sanguin, son interruption peut donner lieu à des manifestations impressionnantes et très handicapantes, tant sur le plan macroscopique que sur le plan physique et psychologique. Il existe deux types de lymphoedèmes :

  • Le lymphoedème primaire, qui est congénital ou qui apparaît au contraire plus tard au cours de la vie pour des raisons inconnues ;
  • Le lymphoedème secondaire, qui survient à la suite d’une chirurgie ou d’une radiothérapie, généralement au cours des premières années suivant le traitement d’un cancer. La plupart des cas de lymphoedème secondaires sont liés au traitement du cancer du sein (et concernent donc le membre supérieur), et du sarcome des tissus mous.

Comment le prévenir ?

Au quotidien, il est possible de prévenir le lymphoedème, notamment si l’on sort d’un curage ganglionnaire, principale cause du lymphoedème secondaire. Tout d’abord, il est recommandé d’avoir une activité physique régulière et un régime alimentaire sain et varié afin d’équilibrer son poids. Il est également préconisé d’éviter toute compression non voulue des membres ou des extrémités, comme le port de vêtements ou de bijoux trop serrés, le croisement des jambes ou encore la tenue en bandoulière de sacs lourds.

Les bénéfices de la compression

Les textiles de compression comme les chaussettes, les bas, les manchons et les gants jouent un rôle capital dans le traitement du lymphoedème. Ils soulagent ou limitent les gonflements, réduisent les infections de la peau et améliorent le confort et la qualité de vie du patient. Selon la zone concernée, différents types de vêtements de contention existent :

  • Pour le lymphoedème du membre supérieur, il existe des mitaines avec ou sans pouce, séparées ou attenantes au manchon ainsi que des manchons (simples ou avec mitaine donc) avec ou sans extrémité proximale (antiglisse, élastique, couvre-épaule avec sangle).
  • Pour le lymphoedème du membre inférieur, il existe des bas avec pied ouvert ou fermé et avec ou sans antiglisse, ainsi que des collants, là aussi avec pied ouvert ou fermé et avec ou sans culotte de compression. Le choix de la force de compression (I à IV) revient au médecin qui décidera également de la nature du vêtement selon la gravité du lymphoedème et l’activité professionnelle et physique du patient. Sachez que les personnes venant de subir une opération chirurgicale se verront toujours prescrire une classe II, et que les classes III concerneront plutôt les patients ayant déjà des antécédents d’oedèmes.

Le port d’orthèses compressives ne constitue que la deuxième phase de la prise en charge du lymphoedème et succède directement à la phase dite d’attaque. Cette dernière, qui consiste en un traitement décongestif intense, vise à réduire rapidement et intensément le volume du membre oedématié. Il s’effectue par un drainage lymphatique manuel ou mécanique et par des bandages successifs comme suit :

  • La première couche est une bande de coton permettant à la fois une contention stricte (faible élasticité) et une protection cutanée (puisqu’elle est directement en contact avec la peau).
  • La seconde, plus épaisse, mobilise efficacement les tissus sous-cutanés touchés afin de réduire leur gonflement.
  • La troisième bande, extensible, draine les liquides et contient l’oedème.
  • Enfin, il existe une quatrième bande, uniquement diurne, qui renforce l’effet de la précédente.

Maxime Deloupy

À lire sur le même sujet