Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Statistiques compléments alimentaires : Qui vend le plus de compléments alimentaires : grandes surfaces ou pharmacies ? Sont-ils moins chers ici ou là ?

stats134

Les pharmacies réalisent un meilleur chiffre d’affaires malgré des prix pratiqués souvent plus importants. Comment l’expliquez-vous ?

Le poids de l’histoire attire toujours le public dans les officines dès lors qu’il souhaite se maintenir en bonne santé. Le conseil proposé et la plus grande proximité sont de sérieux atouts pour les pharmaciens d’officine. Certains ont d’ailleurs suivi des formations spécialisées qui les rendent experts. De plus, il est bon de rappeler que certaines pharmacies ont une politique de marge plus faible que les GMS (groupement, négociations, etc.) et bénéficient d’un catalogue plus riche. Toniques, transit, stress et sédatifs sont les secteurs ayant enregistré la plus forte hausse en termes de vente ce mois de juin… Ces trois classes de compléments alimentaires ont toujours bien marché, que ce soit en officine ou en parapharmacie. Il est également bon de noter, même si cette information n’apparaît pas ici, les bonnes performances des compléments alimentaires à visée articulaire qui enregistrent une forte hausse. Cette dernière s’explique par la vague de déremboursement qui a touché le secteur rhumatologique. La volonté de contourner le déremboursement des spécialités médicamenteuses pousse souvent le grand public à se tourner vers les compléments alimentaires. Ainsi, les deux marchés évoluent inversement.

ims

Partager :

À lire sur le même sujet