Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

65 % des pharmaciens favorables à un entretien « patient âgé »

Polymédiqué et particulièrement vulnérable, le patient âgé nécessite toute l’attention au comptoir. Quitte à lui consacrer un entretien pharmaceutique rémunéré ? Une idée qui fait son chemin…

ph122-obs1ph122-obs2

Témoignages

« Je suis évidemment favorable à la mise en place d’un entretien pharmaceutique pour les personnes âgées mais je suis plus sceptique quant à sa rémunération. Nous n’avons toujours pas été payé en totalité pour les AVK, alors les patients âgés… »

« On parle beaucoup de l’observance des traitements thérapeutiques. On oublie trop souvent un autre sujet médico-économique majeur : l’acceptation des génériques chez le sujet âgé. Le pharmacien a un rôle de premier plan à jouer pour expliquer l’acte de substitution lors de la délivrance des traitements. »

« Le patient âgé pose la délicate question du temps à lui consacrer au comptoir. Ce sont souvent des personnes qui nécessitent beaucoup d’attention, à qui il faut expliquer les posologies plusieurs fois, qui requièrent souvent la présence d’un proche pour être sûr que le traitement soit bien pris. Il est indéniable que la mise en place d’un entretien spécifique dans un espace dédié faciliterait leur prise en charge. »

« L’accueil des personnes âgées doit se faire dans la vie de tous les jours au comptoir sans pour autant attendre un entretien pharmaceutique… C’est notre rôle de professionnel de santé. »

Partager :

À lire sur le même sujet