Cancer du sein : faites de l’exercice physique

Le traitement du cancer du sein engendre souvent une perte de densité osseuse et de masse corporelle maigre, et une augmentation de la graisse corporelle.

Ces facteurs accroissent également le risque d’obésité, de récidive du cancer, de fragilité osseuse et de fractures. Si l’exercice physique est une excellente façon de lutter contre les effets secondaires et les effets à long terme du traitement anticancéreux, il est aussi excellent pour maintenir la densité osseuse et prévenir les fractures. Les chercheurs de l’université de Portland avaient étudié et constaté qu’un programme sportif adapté avait aidé à reconstruire la force musculaire et à diminuer la perte osseuse d’un groupe de survivantes du cancer du sein. Pour déterminer si ces avantages ont continué, ils ont suivi un an plus tard 44 femmes qui faisaient partie de l’étude. Si certaines ont poursuivi la pratique à un niveau plus modéré, d’autres ont cessé toute activité. Leur densité minérale osseuse de la hanche et de la colonne vertébrale, leur masse musculaire, leur masse de graisse et leur force ont été mesurées. Au total, l’examen a révélé la persistance de l’augmentation de la densité osseuse de la colonne vertébrale, même en l’absence d’exercice. Un avantage pour la prévention des fractures osseuses. En revanche, la force musculaire a vite diminué en l’absence d’exercice. Il apparaît ainsi nécessaire d’intégrer des programmes d’activité physique afin d’améliorer la santé musculosquelettique dans le plan de soins de longue durée pour les survivantes du cancer du sein car si certains bénéfices perdurent, d’autres s’estompent.

Journal of Cancer Survivorship, publication en ligne du 7 décembre 2013