Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Vaccin AstraZeneca : les pharmaciens pourront vacciner

Les syndicats de pharmacien ont partagé leurs informations quant à la vaccination anti-Covid à l’officine qui devrait, dans un premier temps, ne concerner que le vaccin d’AstraZeneca.

« Nous sommes là, nous avons la compétence et la confiance des patients. Qu’attendez-vous ? Laissez-nous vacciner ! » s’est agacé en conférence de presse Gilles Bonnefond, président de l’USPO. Les syndicats de pharmaciens, FSPF et USPO, se battent depuis plusieurs mois pour que les pharmaciens prennent part à la vaccination anti-Covid. Il semble que leurs demandes aient enfin été entendues. D’après la FSPF, le ministère de la Santé devrait publier le 10 février un décret qui permettrait aux pharmaciens de vacciner contre le Covid. Mais seul le vaccin d’AstraZeneca devrait être concerné.

Une première livraison de 700 000 doses doit arriver via les grossistes répartiteurs entre les 19 et 21 février dans les officines. Les vaccins seront destinés aux patients de 50 à 65 ans avec facteurs de comorbidité.

La rémunération proposée par la CNAM « 6,30 € pour la vaccination, 5,40 € pour l’enregistrement dans le système d’information et 3,45 € pour chaque flacon délivré aux médecins », d’après un courriel de la FSPF, est jugée insuffisante par cette dernière.

Selon Gilles Bonnefond, le retard que prend la mise en place de la vaccination à l’officine s’explique notamment par la réticence de certains syndicats de médecins. « Les syndicats de médecins essayent de nous ralentir, ce sont des combats corporatistes inappropriés. Il ne faut pas se tromper d’ennemi ! Le pharmacien est un allié » a assuré le syndicaliste.

Cette vaccination ne devrait nécessiter ni formation ni enregistrement administratif autre que ceux indispensables à la vaccination antigrippale.

 

 

Partager :

À lire sur le même sujet