Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

L’arrêté autorisant les tests antigéniques en pharmacie publié au JO

Publié au Journal Officiel du 17, l’arrêté du 16 octobre ouvre la possibilité aux pharmaciens de réaliser des tests antigéniques sur prélèvement naso-pharyngé à l’officine.

L’arrêté précise les conditions de réalisation des tests antigéniques en pharmacie.

Il sera nécessaire de vérifier l’éligibilité du patient et d’obtenir son consentement libre et éclairé, c’est-à-dire qu’il doit connaître les avantages et les limites du test.

Les critères d’éligibilités sont les suivants :

  • Patient asymptomatique : ne doit ni être cas-contact, ni faire partie des personnes détectées dans un cluster.
  • Patient symptomatique, si :
    • âgé de 65 ou moins,
    • a des symptômes datant de 4 jours ou moins,
    • ne présente pas de forme grave.

Il est nécessaire de respecter certaines règles en ayant des locaux possédants :

  • un espace de confidentialité dans lequel on peut asseoir le patient,
  • un point d’eau avec du savon ou de la SHA,
  • le matériel de protection nécessaire : masques adaptés à l’usage, blouses, gants, charlottes ou autre couvre-chef, protections oculaires de type lunettes de protection ou visière, ainsi qu’une solution désinfectante pour surfaces (norme virucide 14476),
  • des boîtes pour DASRI.

En plus de cela, le ministère demande la rédaction d’une procédure d’assurance qualité. Ce document doit préciser « les modalités de recueil, transfert et stockage des données recueillies, en conformité avec la réglementation sur la confidentialité des données. Il précise quel professionnel de santé est en charge de rappeler les personnes dépistées si nécessaire », d’après l’arrêté. L’Uspo propose une procédure que vous pouvez consulter et télécharger en cliquant ici.

Les tests pratiqués doivent disposer du marquage CE et faire partie de la liste publiée par le ministère à l’adresse suivante : https://covid-19.sante.gouv.fr/tests. N’hésitez pas à vous servir des filtres et outils de recherche pour vous y retrouver.

L’arrêté mentionne que les professionnels de santé doivent être formés afin de réaliser les tests antigéniques. Certains URPS préparent actuellement des formations. Il existe aussi des formations courtes à distance prodiguées par des biologistes médicaux, comme celle de Biologie E-learning (lien).

Les préparateurs et étudiants peuvent réaliser le prélèvement naso-pharyngé sous la responsabilité du pharmacien.

Le tarif d’un test antigénique est fixé à 34 euros.

Partager :

À lire sur le même sujet