Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Homéopathie : « ce n’est pas un choix politique » déclare Agnès Buzyn

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a reçu ce jeudi le collectif de professionnels de santé, patients et entreprises du médicament homéopathique. Si elle « ne veut pas les décourager », elle ne prévoit pas de changement de cap dans l’immédiat.

L’agenda reste le même, remboursement à 15% en janvier 2020 puis déremboursement en janvier 2021. Il y aura pendant les six prochains mois des échanges entre laboratoires homéopathiques et les institutions, probablement des procédures de recours, mais le résultat sera le même. La ministre ne se veut pas pour autant insensible aux demandes. D’après elle, « le rôle de la Sécurité sociale est d’apporter des soins reconnus aux Français, » et il n’y a pas de preuve d’efficacité suffisante aujourd’hui. Le reremboursement n’est donc pas tout à fait exclu : « si des études différentes montrent une efficacité, ils (ndlr : les laboratoires) pourront revenir vers à la HAS et demander à nouveau le remboursement ». Le collectif pour l’homéopathie c’est quant à lui refusé à tout commentaire et n’a pas voulu répondre aux questions de la presse.

Partager :

À lire sur le même sujet