Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Maladie d’Alzheimer : de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles ?

La maladie d’Alzheimer est définie par trois lésions majeures : la perte neuronale, l’accumulation de peptides bêta-amyloïdes, qui forment les plaques amyloïdes, et, enfin, l’agrégation des protéines tau. Ces agrégats sont impliqués dans la progression de la maladie d’Alzheimer et se transmettent d’un neurone à l’autre. Pour l’heure, la cible de cette agrégation de protéine tau sur les neurones n’est pas connue. Une équipe du CNRS, du CEA et de l’Inserm a cherché à mettre en lumière les mécanismes à la source de ces agrégations, pour envisager de nouvelles cibles thérapeutiques. Les résultats sont publiés dans EMBO Journal.
Les expériences, menées sur des souris, ont montré que la cible des agrégats de protéine tau est double : à la fois la pompe sodium-potassium sur la membrane des neurones et les récepteurs du glutamate. Tous deux essentiels à la survie du neurone.
Ces agrégats pathogéniques vont modifier la membrane des neurones et redistribuer les protéines membranaires. Une altération qui impacte le fonctionnement des synapses notamment. L’idée serait ensuite de développer une nouvelle thérapie visant à préserver l’intégrité synaptique et restaurer l’activité des récepteurs membranaires de la protéine tau. Des travaux vont être effectués dans ce sens, in vitro, sur des cellules souches transformées en neurone.

Partager :

ACHAT EN LIGNE

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.
"Maladie d’Alzheimer : de nouvelles cibles thérapeutiques potentielles ?"

Non disponible à la vente.

Découvrez tous les numéros de la revue en cliquant ici

Abonnement en ligne

Abonnez-vous à la revue et accédez en illimité au site : archives des revues, articles en ligne, vidéos et podcasts, informations pratiques, petites annonces, newsletters thématiques ...

Découvrez l'offre d'abonnement que nous vous avons réservé en cliquant ici

Par Léa Galanopoulo

À lire sur le même sujet