Orthoshop : découvrez le premier corner orthopédie de Cizeta Medicali

L’Orthoshop, concept développé par Cizeta Medicali, s’installe à la Grande Pharmacie de Castre. Dirigée par Laurent Clot et Christine-Marie Monino-Clot, c’est désormais la plus grande pharmacie de France, avec 1600 m2 d’espace et de vente. Un ancien Lidl, réhabilité en pharmacie Mediprix. C’est dans cette pharmacie, qui compte 12 employés, que Cizeta a décidé d’installer le pilote de son Orthoshop. Un concept inédit pour faire redécouvrir au patient la compression veineuse et l’orthopédie.

Un dressing de luxe pour la compression médicale

18 millions de Français souffrent de maladie veineuse, et seul un tiers d’entre eux sont traités. La moitié ne porte d’ailleurs pas leur contention. Un problème d’observance expliqué en partie par l’image dégradée de la compression. Ce constat se retrouve d’ailleurs dans les chiffres de ventes en officine. Alors que l’orthopédie et la phlébologie devraient représenter 6% du chiffre d’affaires officinal, elles ne réalisent aujourd’hui que 2,7%.

Fort de ce constat, Cizeta Medicali a donc décidé de proposer au pharmacien un corner entièrement dédié à la contention et l’orthopédie : l’Orthoshop. Il comprend un bar initiatique, où sont présentés les modèles, les fils et les matières utilisées en contention. Un vrai dressing de luxe au milieu de la pharmacie. Objectif : améliorer l’image du traitement et donner envie au patient d’essayer les modèles.

Le cœur de l’Orthoshop est ensuite composé d’un espace de confidentialité, une cabine de mesure cosy, avec un bureau. Le pharmacien ou le préparateur dispose d’une tablette connectée à l’application SMAPP de Cizeta, reliée directement au stock de la pharmacie. Les données de mesure sont entrées et différents modèles sont proposés en fonction de la morphologie du patient set de ses envies.

Orthoshop – Grande Pharmacie Castres

 

La cabine de confidentialité à l’intérieur de l’Orthoshop

 

Le bar initiatique

+ 50% de ventes de compression

« C’est un challenge de faire porte au patient de la compression, et l’Orthoshop permet de montrer qu’on fait de belles choses, modernes » indique Christine-Marie Monino-Clot, ravie de l’installation du corner dans sa pharmacie. Installé début avril dans la Grande Pharmacie de Castres, les résultats de l’Orthoshop sont étonnants : « il y a eu une grosse augmentation des ventes de contention sans ordonnance depuis l’installation » indique toujours la pharmacienne. Une augmentation de 50% des ventes de compression veineuse a été constatée.

Avec une surface de vente impressionnante, la Grande Pharmacie de Castres souhaite développer un maximum de corners et d’animations. Après l’installation d’un espace d’atelier cosmétique et aromathérapie, c’est désormais un corner herboristerie qui est cours de développement. Un concept développé notamment grâce à son groupement : Mediprix, qui compte 90 pharmacies adhérentes en France, dont l’objectif est de valoriser l’expérience client.

Minimum 500 clients par jour

En pratique, l’Orthoshop est modulable en fonction des désirs de la pharmacie. Il fonctionne en bloc, une vingtaine au total, à adapter selon la surface de vente ou l’espace de contention déjà présent. « Cette possibilité de personnalisation est très importante » réagit Christine-Marie Monino-Clot. L’offre proposée par Cizeta comprend le mobilier et le service, soit une soirée de formation de l’équipe, la mise en place de « mercredi de la compression » pour les patients et un e-learning. Le laboratoire garantit par ailleurs une marge minimum pour la pharmacie. L’Orthoshop tend aussi à développer son étagère orthopédie, rangée par problématiques (lombalgies, entorses…)

« Vu les résultats du premier mois d’installation de l’Orthoshop, ça se dessine très bien » s’enthousiasme Charles Dubourg, directeur général de Cizeta Medicali France, lors de l’inauguration à Castres. Pour y être éligible, les officines doivent tout de même prétendre à au moins 500 clients/jour et 500 m2 de surface de vente. Soit 1000 à 1500 pharmacies françaises. Actuellement, 8 Orthoshop sont en cours d’installation, selon Charles Dubourg. Cizeta en espère en vingtaine d’ici 2019.

À lire sur le même sujet