Merck condamné à fournir l’Euthyrox à 25 patients

La cour d’appel de Toulouse a confirmé le jugement en première instance imposant à la filiale française de Merck KGaA de fournir l’Euthyrox, ancienne formule du Lévothyrox importée d’Allemagne, à 25 patients de la région et ce, « sans limitation de durée, sous astreinte de 10000 euros par infraction constatée ». La cour d’appel de Toulouse n’a donc pas annulé l’ordonnance du juge des référés. Pourtant, depuis cette date, plusieurs alternatives thérapeutiques ont été mises sur le marché. De plus, Euthyrox était déjà disponible auprès des pharmacies depuis le 2 octobre 2017 pour les patients ayant rapporté des symptômes persistants et munis d’une prescription médicale. Pour la filiale française de Merck, qui pourvoit en cassation, c’est l’incompréhension. Le laboratoire a fait le choix de se pourvoir en cassation.

À lire sur le même sujet