Joute bactérienne

  • Publié dans Current Biology le 25 janvier

  • DOI : 10.1016/j.cub.2017.12.030

S’il était établi que les bactéries s’affrontaient, les modalités de cette lutte demeuraient peu connues. Et il semblerait qu’elles soient plus complexes que prévu à en croire une récente étude de l’université d’Oxford. En analysant des souches d’Escherichia coli, les auteurs ont remarqué que toutes n’abordaient pas le conflit de la même manière. Effectivement, si certaines sont plus passives que d’autres, c’est surtout le rôle des bactéries en périphérie, qui peuvent détecter une cellule entrante et alerter le reste de la colonie afin de déclencher une attaque coordonnée, qui a retenu l’attention des chercheurs. Ces derniers estiment d’ailleurs qu’une étude approfondie de cette compétition entre bactéries permettrait de mieux comprendre leur propagation.

Julien Dabjat

À lire sur le même sujet