Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Comment voyez-vous la pharmacie de demain ?

reportage-1“ Pour survivre, la pharmacie doit miser sur le conseil et se démarquer, avec des produits confidentiels par exemple. D’autre part, le maillage territorial nous semble primordial. Pour soutenir les petites structures, nous proposons une gamme de produits courte, facile à implanter et nous proposons les mêmes conditions de prix à tout le monde ! ”

 

reportage2“ Nous ne devons pas avoir peur d’être moteurs, de piloter les changements, au lieu de les subir. Nous souhaitons être les premiers interlocuteurs, le premier maillon du parcours de santé. Pour ce faire, il faut se rapprocher au plus près des patients, les suivre, utiliser les leviers numériques pour les accompagner au mieux. ”

 

reportage3“ L’avenir pour moi, ce sont des espaces santé multiservices. L’idée est de capitaliser sur le flux de clients dont bénéficient les pharmaciens et sur la confiance qu’ils inspirent, de simplifier le parcours de soin des patients et de leur proposer des prix compétitifs, tout en attaquant des marchés à forte rentabilité, comme l’optique qui dégage une marge brute de 60 %. L’audace engendre la croissance ! ”

reportage4“ La profession est en mal de communication, mais les canaux vont s’ouvrir dans un futur proche. La maîtrise de la communication, notamment digitale, sera le grand enjeu de demain. Ainsi, les sites Internet des pharmacies, loin d’éloigner les patients, sont au contraire des outils au service du local, qui créent du lien, des lieux de services qui incitent les patients à visiter l’officine de manière efficace. ”

reportage5

La pharmacie du futur sera d’abord une pharmacie de services et de proximité. La désertification médicale couplée au vieillissement de la population est le catalyseur de cette évolution. Pour répondre à ce défi, il faut une pharmacie hyperconnectée, associant les technologies du monde digital et l’usage des objets connectés pourles patients, mais aussi au service de l’optimisation du back-office.

reportage6“ Les banques sont de plus en plus exigeantes en termes d’apport personnel. Les jeunes pharmaciens ont donc intérêt à être accompagnés par des investisseurs, des groupements notamment lors d’une première installation. Sinon, il y a des affaires à faire sur le segment des petites officines. ”

 

reportage7“ Le risque pour la profession est de tout miser sur le discount ou au contraire sur le service. Pour lutter contre l’uberisation de la profession, nous avons inventé un nouveau positionnement relationnel générateur de valeur ajoutée et donc pérenne, où les consommateurs s’allient avec les pharmaciens, afin de mieux vivre leur bien-être et leur santé. ”

 

reportage9“ OTC, vétérinaire, maintien à domicile… Les pistes pour dynamiser le chiffre d’affaires ne manquent pas. Les pharmaciens sont essentiels, ce sont des référents qui ont un vrai rôle de conseil à jouer dans les domaines de la prévention, des premiers soins, du suivi thérapeutique, de l’observance… ”

 

reportage10“ Le métier de pharmacien est très solitaire et il est tabou de se fédérer, mais les jeunes notamment ont besoin d’être motivés, rassurés : il faut leur montrer que le métier a changé ! Et les aider en leur donnant des conseils pratiques pour s’installer. ”

Partager :

ACHAT EN LIGNE

Achetez cet article

Ajoutez cet article à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.
"Comment voyez-vous la pharmacie de demain ?"

Découvrez tous les numéros de la revue en cliquant ici

Abonnement en ligne

Abonnez-vous à la revue et accédez en illimité au site : archives des revues, articles en ligne, vidéos et podcasts, informations pratiques, petites annonces, newsletters thématiques ...

Découvrez l'offre d'abonnement que nous vous avons réservé en cliquant ici

À lire sur le même sujet