Libéralisation : l’ouverture du capital en débat

Sujet tabou il y a quelques années, l’ouverture du capital des pharmacies d’officine est désormais dans tous les débats au sein de la profession. Si les langues se délient, la libéralisation du réseau résiste, mais jusqu’à quand ?

  • 59 % des Français pensent que l’ouverture du capital à des non professionnels de santé est néfaste
Sondage Viavoice, septembre 2014
  • Pour 67,5 %  des pharmaciens en Europe la propriété du capital est majoritairement réservée aux pharmaciens.
  • Dans 16 pays européens les pharmacies peuvent être détenues par des non-pharmaciens.

La lecture de ce dossier est réservée aux abonnés.

Découvrez nos offres d'abonnement

Abonnez-vous à la revue et accédez à tous les contenus du site !

  • Tous les contenus de la revue en illimité
  • Les numéros papier sur l'année
  • Les newsletters mensuelles
  • Les archives numériques en ligne

ou

Achetez ce dossier

Ajoutez ce dossier à votre panier, procédez au paiement et retrouvez-le dans votre espace.

ou

Inscrivez-vous gratuitement sur Revue Pharma.fr et bénéficiez de l'accès à de nombreuses catégories du site !

  • Accès aux articles des catégories : Etudiants, Le jour où, Cabinet de curiosité, Conseil associé, Doc+, Mémo conseil, Molécule, Revue de presse, Pharmacovigilance
  • Les newsletters mensuelles