Les pharmacies autorisées à faire de la pub sur internet

Bonne nouvelle… pour certains. Une partie de la réglementation sur la publicité en ligne pour les officines a changé ! Dans une décision du 17 mars 2021, le Conseil d’État a contraint le ministère de la Santé à levé l’interdiction pour les pharmaciens de recourir au référencement payant pour accroître leur visibilité sur internet concernant la vente de médicaments non soumis à prescription médicale. À compter du 18 mai, date de parution de l'arrêté au JO, les officinaux qui le souhaitent peuvent donc mettre en avant un site internet et faire de la publicité en ligne sur les moteurs de recherche. Un assouplissement qui devrait « bousculer la vente en ligne des médicaments en France », a déclaré aux Échos Cyril Tétart, président de l’Association française des pharmaciens en ligne. Pour rappel, la vente en ligne des médicaments non souscrits par ordonnance est autorisée en France depuis 2012, mais reste l’une des plus réglementées au sein de l’Union européenne.

Bonne nouvelle… pour certains. Une partie de la réglementation sur la publicité en ligne pour les officines a changé ! Dans une décision du 17 mars 2021, le Conseil d’État a contraint le ministère de la Santé à levé l’interdiction pour les pharmaciens de recourir au référencement payant pour accroître leur visibilité sur internet concernant la vente de médicaments non soumis à prescription médicale. À compter du 18 mai, date de parution de l’arrêté au JO, les officinaux qui le souhaitent peuvent donc mettre en avant un site internet et faire de la publicité en ligne sur les moteurs de recherche. Un assouplissement qui devrait « bousculer la vente en ligne des médicaments en France », a déclaré aux Échos Cyril Tétart, président de l’Association française des pharmaciens en ligne. Pour rappel, la vente en ligne des médicaments non souscrits par ordonnance est autorisée en France depuis 2012, mais reste l’une des plus réglementées au sein de l’Union européenne.